Isoler et ventiler, simple et indispensable

Pour réaliser des économies d'énergie et vivre dans un logement confortable, isoler et ventiler sont une priorité. Une maison bien isolée est une maison saine où il fait bon vivre.

Isoler…

L'isolation doit être pensée en terme de globalité : n'isoler que la toiture ou ne mettre que du double vitrage sont des précautions nécessaires mais insuffisantes car des déperditions de chaleur existent au niveau de toutes les parois.

Réduire les pertes de chaleur requiert des isolants thermiques d'épaisseur suffisante dans les parois qui entourent le volume chauffé : toiture, murs et portes extérieures. Il convient également d'isoler les parois vitrées en plaçant des châssis et vitrages performants. Il faut en outre isoler les sols et surtout veiller à ne pas créer d'interruptions dans la couche isolante (bien gérer les noeuds constructifs pour éviter les ponts thermiques). En dehors de l'espace chauffé, c'est-à-dire la zone de logement proprement dite (cuisine, salon, salle à manger, chambres…), des espaces tampons (combles, annexes, atelier…) peuvent contribuer à modérer les agressions du froid et des intempéries des pièces orientées au Nord.

… et ventiler

Isoler sans ventiler empêche le renouvellement d'air indispensable pour la santé des habitants et la salubrité du bâtiment. Mais ventiler crée également des pertes de chaleur. Les habitations anciennes se ventilent grâce aux infiltrations souvent gênantes par les fenêtres, les portes, les volets,… Les logements neufs, pour lesquels l'isolation thermique et l'étanchéité à l'air sont soignées, réduisent très fortement ces infiltrations parasites.

Pour garantir un apport d'air neuf à l'intérieur et une extraction de l'air vicié, on a recours à un système de ventilation soit naturel, soit mécanique ou une combinaison des deux. De cette manière, les pertes de chaleur par ventilation sont contrôlées et réduites à leur plus simple expression tout en garantissant un air intérieur sain en permanence.

Bien isoler, un surcoût ?

Augmenter le niveau d'isolation représente un léger surcoût à l'investissement. Mais cela permet surtout de réduire la facture de chauffage pendant toute la durée de vie du bâtiment. A terme, le bénéfice est garanti ! Agir de la sorte, c'est également réduire les émissions de CO 2 qui sont largement responsables du réchauffement climatique de la planète. Cela contribue donc à préserver notre environnement.

9 pages
18/07/2016
18/07/2016