Chauffer son habitation avec le soleil

Besoin d’un conseil

Les Guichets Energie Wallonie offrent des conseils neutres et personnalisés gratuits pour réaliser des économies d'énergie et faire les bons choix pour votre habitation (isolation, ventilation, chauffage, électricité et énergies renouvelables). N'hésitez pas à les contacter !

Logo Guichets Energie Wallonie

03/09/2013

En plus du chauffage de l'eau sanitaire, un système solaire peut servir au chauffage des locaux. Ainsi, dans les pays scandinaves et en Allemagne, près de la moitié des systèmes solaires thermiques qui sont installés aujourd'hui sont des systèmes combinés pour le chauffage des locaux et de l'eau sanitaire.

vanne thermostatique.jpgA dire vrai, le chauffage solaire des locaux suppose certaines conditions particulières et requiert un système plus complexe à mettre en place que pour un simple chauffe-eau solaire. C'est pourquoi cette technique convient surtout aux nouvelles constructions économes en énergie .

Dans tous les cas, on n'examinera la possibilité d'un système combiné qu'après que les aspects plus fondamentaux de la question du chauffage du bâtiment aient été optimisés. Pour les constructions neuves : système de chauffage à basse température (chauffage sol, mural ou radiateurs surdimensionnés), orientation, compacité et isolation, à défaut d'une application plus systématique des principes et techniques de l'architecture climatique. Pour les constructions existantes : isolation, qualité du vitrage et performance du matériel (chaudière, régulation).

Mais le jeu en vaut la chandelle: bien conçus, ces systèmes solaires combinés permettent d'économiser de 20 à 50 % de l'énergie pour le chauffage et jusqu'à 80 % de l'énergie utilisée pour le chauffage de l'eau sanitaire. D'autres pourront vous le confirmer !

On appele systèmes solaires combinés de soutien au chauffage ou "systèmes combi" les systèmes qui combinent le chauffage des locaux et le chauffage de l'eau sanitaire.

La quantité d'énergie fournie par le soleil varie selon le lieu, l'heure du jour, la saison et les conditions climatiques. De même, l'utilisation du chauffage varie au long de l'année. En Belgique chaque mètre carré de toiture reçoit du soleil l'équivalent de 100 litres de mazout ou 100 m3 de gaz mais essentiellement en été alors que l'on chauffe les bâtiments en hiver. Si on pouvait stocker facilement l'énergie de l'été vers l'hiver (avec une cuve de 100 m³ d'eau !), on pourrait couvrir les besoins en chauffage d'un bâtiment à plus de 90 %.

De façon réaliste, on ne remplace donc la chaudière avec le solaire que dans l'entre-saison. On coupe la chaudière plus tôt au printemps et on la rallume plus tard en automne, sans parler des belles journées d'hiver bien ensoleillées. C'est pourquoi un système solaire doit être complété par un système de chauffage classique.

Principe du système de chauffage solaire

Le principe d'un ensemble "combi" est identique au principe d'un chauffe-eau sanitaire solaire en plus grand. C'est essentiellement au niveau du boiler de stockage de l'énergie que l'on observe des différences car il s'agit cette fois de produire de l'eau chaude sanitaire et de l'eau chaude pour le chauffage. Compte tenu de ce qu'un système combiné est plus sollicité pendant la période de moindre ensoleillement et que la quantité d'énergie demandée est nettement plus grande que pour faire de l'eau chaude sanitaire, la surface de capteurs solaire sera nettement plus élevée.

Cette surface de capteurs varie généralement entre 10 et 30 m² et dépend principalement du "taux de couverture solaire" c'est-à-dire la proportion d'énergie fossile que l'on veut épargner, du système de chauffage central (basse ou haute température), des caractéristiques de l'habitation et du type de capteurs choisi. L'implantation des capteurs est également soumise à des contraintes plus strictes. Elle sera prévue pour optimiser la production en entre-saison avec une orientation entre le sud-ouest et le sud-est, et un angle d'inclinaison entre 45 et 65°. Enfin, on veillera à éviter qu'ils soient atteints par les ombres portées. Les capteurs classiques (plans vitrés) conviennent bien pour un système de chauffage à basse température. Les capteurs tubulaires sous vide permettent d'obtenir, à condition de lumière égale, une température plus élevée par temps froid. Ils sont donc plus adaptés au système de chauffage par radiateur.

A quel prix ?

Le prix d'un système solaire combiné de chauffage des locaux et de l'eau sanitaire pour un ménage est généralement compris entre 10.000 € pour les petites installations et 25.000 € pour les plus grosses. Il faut compter de 900 à 700 € par m² de capteur pour l'ensemble de l'installation (prix décroissant en fonction de la taille). Ce prix inclut le matériel et l'installation.

L'économie d'énergie permise par les systèmes solaires combinés est d'au moins 15 % pour le chauffage des locaux et peut atteindre 50 % en fonction de la surface de capteurs. La couverture pour le chauffage de l'eau sanitaire atteint, elle, 80 %.

Toutefois, l'installation d'un système solaire combiné n'est pas une démarche standardisée. Prenez le temps de bien réfléchir à votre projet !

Entourez vous de professionnels compétents et, autant que possible, prenez connaissance de l'expérience et de l'avis d'autres utilisateurs.

Contact

 Guichets Energie Wallonie

Guichets Energie Wallonie

Le passage incontournable pour tous les citoyens, locataires ou propriétaires, à la recherche de conseils et astuces durables à adopter au quotidien comme dans leurs projets de construction ou de rénovation.