Les énergies renouvelables en 2008

L'éolien a le vent en poupe

L'année 2008 a été marquée, une fois de plus devrait-on dire, par une progression impressionnante de la puissance installée et de la production éolienne en Région wallonne . Cette dernière a atteint 297 GWh en 2008, en hausse de 42% par rapport à 2007.

Le graphique ci-après qui donne l'évolution de l'énergie primaire renouvelable non issue de la biomasse montre clairement que l'électricité éolienne (en vert) fait maintenant jeu égal avec l'hydroélectricité alors qu'il y a dix ans à peine, la première éolienne de grande taille (c'est-à-dire plus de 500 kW ou encore 0.5 MW de puissance installée) était érigée près de Saint-Vith. On doit aussi noter l'évolution très significative des puissances individuelles des machines installées aujourd'hui. En 2009 on a ainsi battu un record mondial en construisant des unités développant une puissance de 6 MW (soit quand même dix fois plus qu'en 1999).

De son côté l'hydroélectricité ne change pas fondamentalement, les variations observées sont bien plus influencées par le régime des pluies (quantités totales et régularité) que par de nouvelles installations mises en route même si ces dernières années de nouveaux projets sont à l'étude ou en construction.

A l'exception de la biomasse (voir ci-après) l'éolien présente également le potentiel de progression le plus important même si on peut s'attendre à plus long terme, avec les progrès technologiques et l'abaissement des coûts de production, à voir le photovoltaïque prendre une part de plus en plus significative dans le bouquet énergétique wallon.

Bilan 2008_1

Le poids considérable de la biomasse

A côté des filières dites hors biomasse, on retrouve bien évidemment l'ensemble des utilisations énergétiques de la biomasse, à commencer par la plus classique et la plus ancienne qu'est l'utilisation du bois de chauffage.

Avec la mise en place de politique résolues de soutien de l'électricité verte, on note depuis plusieurs années une montée en puissance très manifeste de la production électrique issue de bois ou encore de déchets organiques de toutes sortes (valorisation de gaz de décharges, de déchets d'abattoirs, ?)

Le graphique ci-après montre d'ailleurs l'importance de la biomasse dans l'approvisionnement électrique renouvelable wallon. A ce jour, la part la plus importante est assurée par le bois et ses sous-produits (écorces, copeaux, ?)

En 2008 ce sont 2 TWh d'électricité qui ont été produits à partir de sources d'énergie renouvelable ce qui représente plus de 8% de la consommation d'électricité wallonne. La production d'électricité renouvelable a crû de 27% par rapport à 2007 et de plus de 200% par rapport à 2000.

Bilan 2008_2

En route vers le Paquet Energie Climat

Au vu des chiffres cités ci-dessus, on constate donc depuis plusieurs années une progression très nette de la contribution des énergies renouvelables dans le bilan énergétique de la Région wallonne. En 2008, elle représente 5.4% de la consommation finale wallonne.

Dans le cadre du Paquet Energie-Climat, la Directive européenne fixe à la Belgique un objectif de 13% de renouvelable à l'horizon 2020. Même si on ne sait pas encore quel sera l'objectif fixé à la Région wallonne, les évolutions observées et les outils mis en place laissent augurer de nouveaux progrès significatifs à l'avenir.

Bilan 2008_3

Contact

M. Hugues Nollevaux

081/48.63.39
081/48.63.03

Département de l'Energie et du Bâtiment durable

Le Département de l'Energie et du Bâtiment durable fait partie de la Direction générale opérationnelle Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie (DGO4) du Service public Wallonie.

Rue des Brigades d'Irlande, 1, 5100 JAMBES , Belgique