Le transport en 2012

En 2012, la consommation totale des transports s'établit à 36,9 TWh en baisse de 9 % par rapport à 2011.  Cette diminution importante de la consommation est la conséquence de la forte baisse dans les transports aériens (-18.4 %) cumulée à la baisse enregistrée dans les transports routiers (-7.5 %).

Le transport en 2012

Figure 1 - Evolution de la consommation énergétique des transports en Wallonie

Le transport routier reste de loin le premier mode de transport en termes de consommation énergétique puisqu'à lui seul il pèse en 2012 pour 86.3 % dans la consommation totale des transports.

Même si l'aviation est en baisse en 2012, elle reste quant à elle le deuxième mode de transport en termes de consommations énergétiques avec 11.4 % de la consommation totale des transports.  De 1990 à 2012, la consommation de l'aviation a été multipliée par un facteur 6.5.  En 1990, l'aviation civile était quasi inexistante et l'aviation militaire représentait 96% dans la consommation totale de l'aviation.  Aujourd'hui et grâce aux développements importants des aéroports régionaux de Liège (principalement pour le fret) et de Charleroi (voyageur), on assiste à la situation inverse.  En 2012, l'aviation civile représente 97% des consommations de l'aviation alors que l'aviation miliaire n'en représente plus que 3%.

La figure ci-dessous nous renseigne sur la répartition modale des consommations des transports ainsi que par type de trafic.  Le transport des voyageurs représente 65% de la consommation totale des transports ; 35% pour le transport de marchandises.

Le transport en 2012

Figure 2 - Répartition de la consommation du transport par mode de transport et par type de trafic en 2012

En divisant les consommations énergétiques par les données de trafic, on obtient des ratios de consommations par mode de transport pour le transport des personnes et pour le transport des marchandises.  Ces ratios sont repris à la figure ci-dessous.  On y observe alors que le transport routier de personnes est près de trois fois plus énergivore que le transport ferroviaire.  Etant donné son taux de remplissage, la voiture est le mode de transport terrestre de voyageurs le plus énergivore.  Notons que les voitures seraient aussi économes que le train, s'il y avait en moyenne 4.2 personnes par voiture au lieu de 1.4.  En ce qui concerne le transport de marchandises, l'on notera que le transport routier est sept fois plus énergivore que le transport ferroviaire et plus de quatre fois plus que le transport par voie navigable.

Le transport en 2012

Figure 3 - Consommations spécifiques des transports terrestres en Wallonie par mode en 2012

Contact

M. Hugues Nollevaux

081/48.63.39
081/48.63.03

Département de l'Energie et du Bâtiment durable

Le Département de l'Energie et du Bâtiment durable fait partie de la Direction générale opérationnelle Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie (DGO4) du Service public Wallonie.

Rue des Brigades d'Irlande, 1, 5100 JAMBES , Belgique