Le transport en 2011

Consommation totale

La consommation totale des transports en 2011 s'est établie à 40.5 TWh, en hausse de 5.6% par rapport à l'année précédente (+47% par rapport à la référence de 1990). Le transport routier reste le principal mode de transport et représente 85% de la consommation totale. Le transport aérien est quant à lui le second mode de transport par ordre décroissant des consommations et représente 13% de la consommation finale des transports alors qu'il ne représentait que 2.4% en 1990.

Transports fig. 1A

Transports fig. 1B

Figure 1 - Evolution de la consommation énergétique des transports en Wallonie

Parmi les déterminants de la demande de transport ayant une influence à la hausse sur la consommation en 2011, citons :

- Le PIB en croissance

- L'emploi en hausse

- La population et le nombre de ménages en hausse

A l'inverse, les déterminants repris ci-dessous ont quant à eux un impact à la baisse sur la consommation en 2011 :

- Prix des carburants à la hausse

- Hausse du revenu nettement moins importante que celle des prix des carburants

Transport ferroviaire

La consommation totale du transport ferroviaire (train + métro) en Wallonie atteint 651 GWh en 2011, soit un niveau de consommation de 19 % inférieur à celui de 1990.  La part du métro léger de Charleroi dans ce total n'atteint que 1.0 %.

Transports fig. 2A

Transports fig. 2B

Les principales raisons explicatives de la baisse de la consommation du transport ferroviaire de marchandises depuis 2001 sont : le passage à l'électricité, la baisse du trafic, l'optimalisation du chargement et la baisse du nombre de manœuvres.  La rupture observée en 2009 est la conséquence de la crise économique et plus particulièrement de l'effondrement de la production wallonne d'acier. L'évolution de la consommation du transport ferroviaire voyageur depuis 2001 est quant à elle expliquée principalement par la hausse de l'offre et du trafic avec des soubresauts dus aux variations des conditions climatiques (chauffage et climatisation des trains).

Transport routier

Le transport routier reste le mode de transport qui pèse le plus dans la consommation totale des transports (85%). En 2011, la consommation totale des transports routiers en Wallonie est estimée à 34.4 TWh, en hausse de 5.3 % par rapport à l'année précédente.

Transports fig. 3

Figure 3 - Evolution de la consommation des transports routiers en Wallonie

Si 80% du trafic routier (2010) sont générés par les voitures, seuls 60% de la consommation (2011) de carburants leur sont attribuables. A l'inverse, si près de 8% du trafic sont générés par des camions, ils représentent 24% de la consommation.

Transports fig. 4

Figure 4 - Répartition du trafic (2010) et de la consommation (2011) du transport routier wallon par type de véhicules

Sources SPF MT (% trafic à partir des véhicules km en 2010), ICEDD (consommation 2011)

Transport aérien

La consommation énergétique régionale du transport aérien était quasi exclusivement militaire en 1990 (96%) et ne représente plus en 2011 que 2% laissant une large place à l'aérien civil en pleine croissance.

La consommation énergétique du transport aérien en 2011 s'établit à 5.2 TWh ; en hausse de 11% par rapport à l'année précédente. Elle a été multipliée par un facteur 8 par rapport à la référence de 1990.

Transports fig. 5

Transports fig. 5B

Figure 5 - Evolution de la consommation du transport aérien (Sources SPW DGO MVH, SPF Défense)

Le développement des deux aéroports régionaux explique à lui seul cette augmentation. En Wallonie, le trafic de passagers a connu une croissance vertigineuse au cours de ces dernières années, tant à Liège (Bierset) qu'à Charleroi (Gosselies). Après avoir fléchi en 2005, le trafic aérien de passagers a repris toute sa vigueur depuis 2006, a franchi le cap des 5 millions en 2010 et le cap des 6 millions en 2011. Le transport de fret aérien a également progressé de manière impressionnante à Liège. Avec un volume de fret international de 674 kt en 2011, Liège Airport a obtenu la 7ème place au niveau cargo européen et a conforté sa place de 1er aéroport cargo de Belgique.

Transport par voies navigables

En 2011, le transport fluvial poursuit la reprise entamée en 2010 (conséquence de la crise économique de 2008-2009).  Le trafic, exprimé en tonne-kilomètre augmente de 5% par rapport à 2010 et la masse transportée augmente elle aussi de +5% par rapport à 2010.

Par contre, en 2011, la consommation du transport fluvial est quant à elle en baisse de 13% par rapport à l'année précédente et s'élève à 202 GWh.  Cette baisse de la consommation, par opposition à une augmentation du trafic, s'explique par l'évolution de flotte (de bateaux plus gros sur les grandes voies navigables) et par l'optimisation du transport (moins de trafic à vide).

Contact

M. Hugues Nollevaux

081/48.63.39
081/48.63.03

Département de l'Energie et du Bâtiment durable

Le Département de l'Energie et du Bâtiment durable fait partie de la Direction générale opérationnelle Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie (DGO4) du Service public Wallonie.

Rue des Brigades d'Irlande, 1, 5100 JAMBES , Belgique