Le tertiaire en 2013

29/08/2016

Alors que les fluctuations de la consommation énergétique du secteur domestique dans son ensemble ne montrent pas de tendance claire, celle du secteur tertiaire est clairement en hausse.

Figure tertiaire 1

Elle passe de 8,5 TWh en 1990 à 14,1 TWh en 2013 soit une croissance de 65 %. Elle a cependant connu un léger pic de croissance en 2010 avec un maximum de 14,6 TWh.

Les deux graphiques ci-dessous nous apportent des éléments de réponse pour comprendre cette évolution.

Figure tertiaire 1

Nous voyons tout d'abord que l'emploi a augmenté de 26% entre 1995 et 2013. Cette augmentation est cependant inférieure à l'augmentation de la consommation qui est de 39% (ligne noire « Total »).


 

Nous constatons également que la consommation électrique est en hausse presque constante. En deviner la cause est plus facile, les équipements utilisant de l'électricité envahissent tous nos espaces ou presque (bureautique, équipements médicaux, ...). En outre, nous n'avons pas encore atteint le niveau d'un pays comme les Etats-Unis mais la climatisation de nos espaces communs prend également chaque jour plus d'importance.

Nous remarquons ensuite que l'évolution de la consommation de combustibles (soit les énergies en lien avec le chauffage) croît mais avec des fluctuations se calquant sur celles des degrés-jours (ligne jaune « DJ »). Ces degrés-jours reflètent les conditions de température d'une année. Plus la valeur des degrés-jours est élevée, plus froide a été l'année et, très logiquement, plus nous avons du chauffer nos espaces de vie et de travail.

Figure tertiaire 1


Le dernier graphique souligne quant à lui la part croissante du commerce dans la consommation énergétique du secteur qui est passé de 33% en 1995 à 40,5% en 2013. Cela nous donne encore un autre élément de réponse. Les petits commerces sont en effet progressivement remplacés par dont les volumes sont beaucoup plus importants, notamment à cause de la hauteur sous plafond plus importantes. Nos nouvelles habitudes alimentaires (plats préparés, ?) participent également à un développement important de l'usage des frigos dans les commerces.

Cette approche est simplifiée mais elle nous donne déjà des clefs intéressantes afin de comprendre l'évolution de la consommation de ce secteur.

Rédiger une fiche récapitulative oblige à simplifier l'analyse et les explications des phénomènes alors même que l'évolution des productions et consommations énergétiques d'une région dépend de nombreux facteurs interdépendants ou non.

Si vous désirez avoir un aperçu rapide du bilan énergétique de la Wallonie en 2014, consultez les autres fiches récapitulatives.

Si vous souhaitez entrer en détail dans les données et leur analyse, nous vous conseillons de lire le rapport complet


Si vous voulez en savoir plus sur la construction de cet indice « degré-jours », cette notion est expliquée en détail dans le rapport complet

Contact

M. Hugues Nollevaux

081/48.63.39
081/48.63.03

Département de l'Energie et du Bâtiment durable

Le Département de l'Energie et du Bâtiment durable fait partie de la Direction générale opérationnelle Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie (DGO4) du Service public Wallonie.

Rue des Brigades d'Irlande, 1, 5100 JAMBES , Belgique