L'indépendance énergétique en 2013

29/08/2016

Dans l'ensemble des discussions que l'on entend actuellement sur la problématique de l'énergie, un des challenges fréquemment évoqué est « l'indépendance énergétique » de la Belgique, de la Wallonie, ...

Mais l'indépendance énergétique, c'est quoi finalement ?
De manière simplifiée, c'est notre capacité à produire sur notre territoire (production directe et récupération d'énergie) l'énergie que nous consommons sur notre territoire.

Pourquoi est-ce si important pour un pays ? Comme pour tous les éléments que nous devons normalement importer, si nous arrivons à produire localement, nous pouvons nous affranchir de facteurs très pénalisants pour notre économie et pour le pouvoir d'achat de nos concitoyens comme la fluctuation des prix des combustibles fossiles liée, entre autres, à la spéculation financière et à des décisions géopolitiques.

Cette indépendance énergétique s'exprime en % et un facteur de 100% signifie que l'on produit sur le territoire autant que ce que l'on y consomme.

Certains, dont l'Union européenne, considèrent que la production de chaleur (pour produire ensuite de l'électricité) à partir de combustible nucléaire augmente l'indépendance énergétique d'un pays. Pour le bilan énergétique wallon, nous n'avons pas voulu adopter ce point de vue car l'uranium n'est pas produit chez nous.

Le graphique ci-dessous montre le degré d'indépendance énergétique des 28 pays de l'Union Européenne et de la Wallonie, le degré moyen d'indépendance énergétique de l'Europe des 15 et de l'Europe des 28 ainsi que leurs évolutions entre 1990 et 2013.

Il est cependant préférable de présenter l'évolution de l'indépendance énergétique conjointement avec l'évolution de la consommation énergétique. En effet, une variation de celle-ci impactera à court terme l'indépendance énergétique puisqu'il faudra couvrir des besoins plus ou moins grands avec les même ressources locales.

Indépendance énergétique


Globalement, le degré d'indépendance énergétique de l'Union européenne des 28 continue à se détériorer, passant de 44 % en 1990 à 34 % en 2013. En parallèle, la consommation finale totale n'augmente que de 2% et n'est donc pas la seule explication de cette détérioration.

Parmi les 28 pays de l'Union européenne, seuls cinq Etats membres sont indépendants énergétiquement à plus de 60% : le Danemark, les Pays-Bas, l'Estonie, la Pologne et la Roumanie.
Ces pays ont une plus grande indépendance énergétique grâce à leur production de charbon, de lignite, de pétrole et de gaz naturel.

Le pays qui voit son indépendance énergétique se dégrader le plus entre 1990 et 2013 est le Royaume Uni qui passe de 89% à 45% alors même que sa consommation finale totale diminue de 3%. La diminution de son indépendance énergétique est donc réellement significative.

A l'opposé, le pays qui voit son indépendance énergétique s'améliorer le plus entre 1990 et 2013 est le Danemark qui passe de 56% à 92% alors même que sa consommation finale totale augmente de 5%.

N'ayant que peu de ressources énergétiques encore économiquement exploitables, la Wallonie n'est indépendante qu'à concurrence de 10 % en 2013, soit 3,4 fois moins que la moyenne européenne des 28. Elle possède cependant une plus grande indépendance énergétique que la Belgique.
En outre, ce degré d'indépendance énergétique est en progrès. Il passe de 4% en 1990 à 10% en 2013 grâce au développement des énergies renouvelables et à la diminution de 12% de la consommation finale totale.

Cette brève analyse nous confirme donc que nos efforts afin de réduire notre consommation énergétique sont profitables aussi bien aux individus qu'à la collectivité. Elle nous montre également qu'il convient d'abord d'unir les efforts des 28 membres de l'Union européenne afin d'améliorer notre indépendance énergétique à moindre coût avant de s'atteler à la réduire de manière régionale ou sous-régionale.

Rédiger une fiche récapitulative oblige à simplifier l'analyse et les explications des phénomènes alors même que l'évolution des productions et consommations énergétiques d'une région dépend de nombreux facteurs interdépendants ou non.
Si vous désirez avoir un aperçu rapide du bilan énergétique de la Wallonie en 2014, consultez les autres fiches récapitulatives.
Si vous souhaitez entrer en détail dans les données et leur analyse, nous vous conseillons de lire le rapport complet


La production d'uranium est principalement le fait du Canada et de l'Australie.

Contact

M. Hugues Nollevaux

081/48.63.39
081/48.63.03

Département de l'Energie et du Bâtiment durable

Le Département de l'Energie et du Bâtiment durable fait partie de la Direction générale opérationnelle Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie (DGO4) du Service public Wallonie.

Rue des Brigades d'Irlande, 1, 5100 JAMBES , Belgique