Guide PEB

12.21 Encodage d'une PAC électrique non soumise à EcoDesign

12.21 Encodage d'une PAC électrique non soumise à EcoDesign

RENDEMENT DE PRODUCTION

La valeur par défaut du rendement de production d'une PAC électrique Air/Air est de 125%. Pour tous les autres types de pompes à chaleur électriques, la valeur par défaut est de 200%.

En présence de pompes à chaleur électriques, le rendement de production est assimilé au facteur de performance saisonnière moyen, SPF. Il est déterminé à partir du coefficient de performance, COP, selon la norme NBN EN 14511, en lui appliquant des facteurs de correction qui prennent en compte les différences de fonctionnement entre les valeurs tests disponibles dans les fiches techniques et les valeurs de conception de l'installation telles que :

  • Température de départ d'émission
  • Température de la source de chaleur
  • Différence de température à travers le condenseur
  • Le débit d'air pour les PAC couplées au système de ventilation

Sur base des données encodées sur la source de chaleur et le fluide caloporteur, des facteurs de correction sont générés par le logiciel PEB. Le SPF est obtenu par la multiplication de ces différents facteurs par le COPtest. Ce rendement est, en bout de calcul PEB, corrigé par le facteur de conversion de l'électricité (utilisé pour exprimer les résultats en énergie primaire) qui est de 2,5.

DÉTERMINATION DU COPTEST

La valeur du COPtest est disponible sur la fiche technique conformément aux normes NBN EN 14 511 ou NBN EN 15879-1 dans les conditions d'essai standard rating conditions'. Ces normes s'appliquent aux PAC électriques suivantes :

  • air/air, air/eau, air/sol (condensation directe) ;
  • eau/air, eau/eau, eau/sol (condensation directe) ;
  • sol (eau glycolée) /air, sol (eau glycolée) /eau et sol (eau glycolée) /sol (condensation directe) ;
  • sol (détente directe) /air, sol (détente directe) /eau, sol (détente directe) /sol (condensation directe).

Sur la fiche technique, les COPtest recherchés seront ceux déterminés aux conditions de test reprises dans le tableau 12 de l'annexe A1 de la méthode PER du Gouvernement wallon du 15 mai 2014, ainsi que dans l'arrêté ministériel du 16 janvier 2017 (applicable pour les pompes à chaleur à détente directe et les pompes à chaleur qui utilisent l'eau de surface, l'eau des égouts ou l'eau de l'effluent d'une installation d'épuration des eaux d'égout comme source de chaleur).

Nouveau document

Données à encoder

LOGICIEL PEB VERSION 8.9.0

Description / conseils d'utilisation
Hors du volume protégéPlacer une PAC hors du volume protégé n'a pas d'impact sur le rendement de production.
Type de générateurChoisir « pompe à chaleur ».
Type de technologie de la PACIci se retrouvent les PAC électriques (voir chapitre 12.17) et les PAC gaz (voir chapitre 12.15)

Application EcoDesign

Source chaude de l'évaporateur

Fluide caloporteur du condenseur

Mise sur le marché antérieure au 26/9/2015

Puissance nominale > 400 Kw

Compléter ces champs permet de déterminer si le rendement de la PAC est calculé à partir des données du Règlement EcoDesign.

Puissance (nominale ou thermique) Déterminée sur base de la norme NBN EN 14511 ou NBN EN 15879-1 dans les conditions de test définies au § 10.2.3.3.3 de l'annexe A1 et dans l'arrêté ministériel du 16 janvier 2017.

Les données qui suivent sont d'application uniquement pour les PAC non soumises au Règlement ECODESIGN
Valeur par défaut pour le rendementChoisir « Non » pour un encodage détaillé.
PAC équipée d'une résistance électrique

Cette indication est disponible dans la fiche technique.

Si une résistance électrique est installée, un générateur additionnel par « chauffage électrique par résistance » doit être encodé. La résistance électrique pourra être encodée comme un générateur « non préférentiel ».

A noter qu'une résistance utilisée pour le dégivrage de la PAC est déjà intégré dans le COPtest de la machine et ne nécessite donc pas d'encoder un générateur additionnel.

Coefficient de performance (COPtest)Cette valeur est disponible dans la fiche technique conformément à la norme NBN EN 14511 ou NBN EN 15879-1 dans les conditions de test définies au § 10.2.3.3.3 de l'annexe A1 et dans l'arrêté ministériel du 16 janvier 2017.
Facteur de correction de la température de départ vers le système d'émission de chaleur

Cette donnée est à renseigner uniquement pour les PAC utilisant l'eau comme fluide caloporteur.

Renseigner la température de départ de conception.

Les valeurs suivantes sont prises par défaut :

Chauffage de surface (sol, mur, plafond) : 55°C

Autres (radiateurs, convecteurs) : 90°C

Ces valeurs se justifient à l'aide d'une note de dimensionnement établie et signée par l'installateur ou le bureau d'étude en charge de la conception de l'installation.

Facteur de correction de l'augmentation de la température à travers le condenseur

ΔT entre le départ et le retour du système

Augmentation de la température à travers le condenseur

Les valeurs par défaut sont :

PAC utilisant l'air comme fluide caloporteur : 1

PAC utilisant l'eau comme fluide caloporteur : 0,93

Uniquement pour les PAC utilisant l'eau comme fluide caloporteur, sur base d'une note de dimensionnement établie et signée par l'installateur ou le bureau d'étude en charge de la conception de l'installation, le ΔT entre le départ et le retour du système peut être précisé.

Sur base des conditions de tests de la machine, l'augmentation de température à travers le condenseur peut être précisée.

Facteur de correction pour la consommation d'électricité d'une pompe sur le circuit vers l'évaporateur

Les valeurs par défaut sont :

PAC utilisant l'air comme fluide caloporteur : 1

PAC à détente directe dans le sol : 1

Autres :  0.83.

Puissance électrique de la pompe vers l'évaporateur

Encoder la somme des puissances électriques des pompes vers l'évaporateur. Cette donnée n'est pas disponible dans la fiche technique.

Puissance électrique de la PAC aux conditions de test

Encoder la puissance électrique consommée par la PAC selon la norme NBN EN 14511. Cette donnée est disponible sur la fiche technique.

Remarques :

  • Pour les PAC Air/Air utilisant l'alimentation ou l'évacuation de la ventilation comme source de chaleur, un facteur de correction est déterminé sur le débit d'air entre le débit d'air de conception et le débit d'air lors de l'essai selon la norme NBN EN 14511. Ce facteur est calculé comme suit :

Nouveau document

  • Etant donné que les bâtiments non résidentiels peuvent être chauffés et refroidis, une méthode de calcul spécifique du rendement de production est déterminée pour les systèmes à débit de réfrigérant variable (VRF). Un système VRF est constitué de plusieurs unités intérieures alimentées en réfrigérant et qui travaillent en mode évaporateur (climatisation) ou condenseur (chauffage) et d'une unité extérieure. Ce type de système permet de réaliser un transfert d'énergie thermique entre les zones du bâtiment à refroidir et celles à réchauffer, ce qui augmente ainsi le rendement énergétique global de l'installation. Ainsi, pour les installations VRF à savoir les PAC électriques à condensation directe (absence de fluide caloporteur), le rendement est augmenté par le biais du facteur de récupération mensuel, déterminé sur base des besoins mensuels bruts en chauffage et refroidissement.
  • Pour les installations VRF, le facteur de correction sur la température de départ vers le système d'émission de chaleur est déterminé à partir de la température de conception de saturation du fluide frigorigène et lors de l'essai selon la norme NBN EN 14511.
  • La température de saturation du fluide frigorigène correspondant à la pression mesurée à l'entrée du condenseur lors des tests. Comme valeur par défaut pour cette température (si la pression du fluide frigorigène à l'entrée du condenseur n'a pas été mesurée), prendre la valeur de la température à la sortie du bain au cours de l'essai. La valeur par défaut est de 55°C.

Nouveau document

08/11/2019