La facture énergétique en 2006

L'année 2006 a encore été le théâtre d'une forte augmentation du prix des énergies fossiles. Depuis la fin des années nonante, les cours du pétrole brut ont progressé régulièrement et fortement. En effet, à la suite de la révolution iranienne et du deuxième choc pétrolier, les cours du brut avaient bondi et étaient restés durablement élevés durant toute la période 1980 1985. Pour la première fois depuis 1986, les cours de certains produits pétroliers, en l'occurrence le gasoil routier ont atteint en termes réels (corrigés de l'inflation) les niveaux du début des années quatre-vingts. On ne peut pas (encore) en dire autant du gasoil de chauffage. Il est vrai que les accises et les taxes sur le diesel ont également augmenté et se sont ajoutés aux variations des cours sur les marchés internationaux.

Facture 2006-1

On pourrait dès lors s'émouvoir de cette pression fiscale élevée qui pèse sur les carburants routiers dans la mesure où elle pénaliserait lourdement les automobilistes et les professionnels de la route. Il faut toutefois constater, comme le montre la figure suivante, que ce sont les produits les moins taxés comme le gasoil de chauffage et le GPL qui ont connu, entre 2005 et 2006, les variations de prix les plus importantes. C'est pour ces produits que les hausses de prix ont été ressenties le plus douloureusement.

Facture 2006-2

La facture énergétique se calcule en multipliant la consommation de chaque type d'énergie par le prix unitaire de cette énergie (un nombre de litres de mazout multiplié par le prix au litre, ou encore un nombre de kWh d'électricité par le prix du kWh pour un type de client donné).

Si on étend ce raisonnement à l'ensemble de la Région wallonne, on peut déterminer la facture énergétique de la Région wallonne. Pour 2006, elle est estimée à 9.8 milliards d'euros. Alors que la consommation énergétique totale a plutôt tendance à baisser depuis 2001, la facture, elle, explose littéralement comme le montre la figure ci-dessous. Elle dépasse désormais (à monnaie constante c'est-à-dire corrigés de l'inflation) les niveaux atteints en 1985 qui avaient été suivis, il faut le rappeler, d'une chute vertigineuse dès l'année 1986.

Facture 2006-3

Contact

M. Hugues Nollevaux

081/48.63.39
081/48.63.03

Département de l'Energie et du Bâtiment durable

Le Département de l'Energie et du Bâtiment durable fait partie de la Direction générale opérationnelle Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie (DGO4) du Service public Wallonie.

Rue des Brigades d'Irlande, 1, 5100 JAMBES , Belgique