Guide PEB

20.11 Méthode basée sur la puissance réellement installée | Calcul de la zone dite « éclairée naturellement »

20.11 Méthode basée sur la puissance réellement installée | Calcul de la zone dite « éclairée naturellement »

MÉTHODE PAR DÉFAUT

Un encodage par défaut de la surface de la partie dite « éclairée naturellement » est possible.

La proportion de surface de l'espace qui est considérée par défaut comme éclairée naturellement est définie entre 10% et 30% par fonction, si un apport de lumière du jour est présent dans l'espace.

MÉTHODE CONVENTIONNELLE

La zone dite « éclairée naturellement » est la somme des zones éclairées naturellement par chaque fenêtre de l'espace ou paroi translucide, formée par la contribution des baies verticales, inclinées ou horizontales.

Les parties qui se chevauchent sont déduites pour déterminer la surface totale de la partie dite "éclairée naturellement".


CONTRIBUTION ÉQUIVALENTE DES BAIES VERTICALES PERMETTANT L'APPORT DE LUMIÈRE NATURELLE :

GUIDE PEB 20.11

l dayl

C'est la longueur de l'élément de façade permettant l'apport de lumière naturelle.

La largeur de l'ouverture intérieure de la baie (partie transparente / translucide) augmentée de 50 cm maximum de chaque côté (sans toutefois dépasser les murs intérieurs) ; les chevauchements ne peuvent pas être comptabilisés deux fois.

Nouveau document

dayl

C'est la profondeur de la partie dite « éclairée naturellement ». cette valeur est fonction :

  • De la hauteur utile de la baie : h0

Il faut satisfaire aux conditions spécifiées dans la figure ci-contre :

  • De la hauteur de l'extrémité inférieure de la baie (partie transparente/translucide de la fenêtre) doit au minimum de 80 cm, même si la valeur réelle est inférieure.
  • La hauteur maximale de l'extrémité supérieure est fixée à partir du niveau fini du sol, avec un maximum de 4m.
  • Du coefficient de transmission du vitrage : Tv (ou TL, transmission lumineuse, valeur à obtenir du fabricant). Il doit être d'au moins Tv > 60%. Sinon, la baie permettant l'apport de lumière naturelle n'est pas prise en considération.

Si h0 x Tv > 0,50 -> ddayl = 0 (m)

Si h0 x Tv = 0,50 -> ddayl = 0,50 + 3 (h0 x Tv) (m)

ddayl ne peut jamais être supérieur à la profondeur de l'espace considéré.

Nouveau document

BAIES HORIZONTALES OU INCLINÉES

Les baies horizontales (coupoles, lanterneaux, …) et inclinées vers l'intérieur (fenêtre de toiture, …) apportant de la lumière naturelle contribuent à la partie dite « éclairée naturellement ».

La surface de la projection verticale de chacune de ces baies sur le sol est à ajouter aux surfaces des contributions des baies verticales, pour autant que ces projections soient comprises dans la surface d'utilisation de l'espace.

ddayl

Nouveau document

La somme des surfaces de ces projections verticales inscrites dans la surface d'utilisation doit être comptabilisée dans la zone dite « éclairée naturellement » de chaque espace étudié.

Le facteur de transmission visuelle doit être d'au moins Tvis > 60 %. Dans le cas contraire, la baie permettant l'apport de lumière naturelle n'est pas prise en considération

Rappelons que cette méthode de calcul ne permet pas de dimensionner une installation. De fait, il est établi que les coupoles fonctionnent autrement que par la simple projection verticale de leur superficie. Leur apport en lumière diffuse n'est pas valorisé dans le cadre de la PEB.

08/11/2019